,

Rencontrons le médecin de la vie réelle qui a inspiré ‘New Amsterdam’

” Nous avons eu beaucoup de tuberculose étrange, toutes sortes d’infections étranges du VIH “, dit Manheimer. “Je connaissais très bien le système parce que j’ étais à Kings et que toutes les personnes avec lesquelles je m’ entraînais couraient à différents endroits de la ville”, dit-il., développé the same level David Schulner, suive la framework de séries hospitalières classiques avec deux récits médicaux majeurs the same level épisode, l’arc narratif restera très proche de celui de Manheimer.

“Je suis restée sans woe necklace 6 à huit mois. New Amsterdam n’aura pas le luxe de mettre Goodwin en congé de maladie. Kid traitement lotions écrit dans les prochains épisodes – Eggold a récemment été équipé d’un masque de radiothérapie, l’obligeant à être fixé à une table.

En plus de recréer le cancer cells de Manheimer, New Amsterdam s’appuiera sur les 150 cahiers de notes que le médecin a tenus put détailler child traitement de “milliers” de clients pendant kid mandat à Bellevue. “Nous avions l’habitude d’aller à Rikers Island une fois the same level mois put coordonner les soins des prisonniers.Ce sont les personnes les plus malades de New York”, dit-il.

“Pour donner un exemple, un gars mourait d’un cancer cells très severe à l’aine”, dit-il. “Ils l’ont transféré de l’hôpital Staten Island à Bellevue. Brain avons parlé à lui et à sa femme et leur avons demandé: “Que voulez-vous?”.

Cette histoire a été adaptée au scénario “New Amsterdam “dans lequel une femme d’âge moyen était confrontée à un analysis incurable et souhaitait également rentrer chez elle avec ses enfants (elle est partie dans un autre pays).

Lorsque Manheimer a été approché put la première fois en vue de développer “Douze clients” en une série, il savait ce qui ne fonctionnerait. “Nous ne voulions pas faire comme si votre première scène avait des connections sexuelles dans un placard et que votre dernière scène prenait de la drogue”, dit-il.

” Nous avons eu beaucoup de tuberculose étrange, toutes sortes d’infections étranges du VIH “, dit Manheimer. “Je connaissais très bien le système parce que j’ étais à Kings et que toutes les personnes avec lesquelles je m’ entraînais couraient à différents endroits de la ville”, dit-il. Child traitement lotions écrit dans les prochains épisodes – Eggold a récemment été équipé d’un masque de radiothérapie, l’obligeant à être fixé à une table. En plus de recréer le cancer cells de Manheimer, New Amsterdam s’appuiera sur les 150 cahiers de notes que le médecin a tenus put détailler child traitement de “milliers” de people pendant kid mandat à Bellevue.”Pour donner un exemple, un gars mourait d’un cancer cells très serious à l’aine”, dit-il.